cheap uggs

Wilfredo Prieto | Cuba

Né en 1978, à Sancti-Spíritus, Cuba
Vit et travaille à New York.
Installations.

Le travail de Wilfredo Prieto est très marqué par l’art conceptuel et l’influence des ready-made de Marcel Duchamp. Ses installations sont le plus souvent créées pour les lieux où il expose. Humour, minimalisme et absurdité semblent être ses maîtres mots. Il joue des espaces des galeries comme des certitudes du spectateur. Il provoque souvent la perplexité de son public par des modifications minimes aux objets qu’il présente détournés de leur contexte. Souvent, il se sert de ces changements ou suppressions subtils pour questionner les situations politiques contemporaines, comme dans Apolítico, une installation de 30 drapeaux sans couleur, ou encore dans White Library, une bibliothèque de 6 000 ouvrages aux pages blanches.


Wilfredo Prieto pose aussi la question du travail de l’artiste : « Je pense que mon travail d’artiste ne consiste pas vraiment à créer ces idées, mais à les saisir. Elles flottent dans le monde réel, comme des nuages. Elles sont bien là ; tout le monde peut les voir et les saisir. Elles appartiennent à tout le monde, vous voyez ? ».

Diplômé de l’Instituto Superior de Arte (ISA) de La Habana (2002), il est lauréat du prix Cartier pour l’année 2008 et du Prix UNESCO pour la promotion des arts (7e Biennale de La Habana 2000, avec le groupe DUPP).

Wilfredo Prieto a également reçu une bourse de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation (2006).

Ses dernières expositions individuelles incluent The Emperor’s New Clothes à la Annet Gelink Gallery d’Amsterdam (2011-2012) ; Amarrado a la pata de la mesa au CA2M (Centro de Arte 2 de Mayo) à Madrid (2011) ; Left/Right au Museo de Arte Contemporáneo de Vigo en Espagne (2011) ; Negro, mate, seco à la NoguerasBlanchard de Barcelone (2010) ; I am Making Art à la Taka Ishii Gallery de Kyoto et Tokyo au Japon (2009) ; Mountain à la SMAK de Gent en Belgique (2008) ; Nude à la Galerie Martin Van Zomeren à Amsterdam (2008) ; Ángulo muerto à la Kadist Art Foundation à Paris (2006) et Wilfredo Prieto au Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam de La Habana (2002).

Quant à ses participations à des expositions collectives, elles concernent : Échos au Musée Nissim de Camondo de Paris (2011) ; Barely There au Museum of Contemporary Art de Detroit (2011) ; Crisisss. América Latina, arte y confrontación 1919-2919 au Palacio de Bellas Artes de Mexico (2011) ; Law of the Jungle à la Lehmann Maupin Gallery de New York (2010) ; Panamericana à la galerie Kurimanzutto à Mexico (2010) ; Before Everything au CA2M de Madrid (2010) ; That Was Then…This is Now au PS1 MoMA à New York (2008) et States of Exchange: Artists from Cuba à Iniva à Londres (2008).

Il a également participé aux biennales de Lyon, Istanbul et Cuenca en 2011, mais aussi de Venise (52e), La Habana, São Paulo, et Singapour.

Les œuvres de Wilfredo Prieto sont comprises dans les collections Daros of Latinamerican Art à Zurich, Patricia Phelps de Cisneros à New York, Verbund Collection de Vienne, entre autres.

Interview Exclusive avec Wilfredo Prieto

Wilfredo Prieto a répondu aux questions d’Uprising Art à l’occasion de la 55e Biennale de Venise où nous effectuons un reportage sur la présence d’artistes contemporains caribéens. Il y participe dans l’Emergency Pavilion avec sa pièce Miedo al vacio. Il revient sur celle-ci ainsi que sur les derniers développements de sa carrière et ses projets.

Lire plus