cheap uggs

Shoshanna Weinberger | Jamaïque

Née en 1973 à Kingston, Jamaïque, d’une mère jamaïcaine et d’un père américain,
Vit et travaille à Newark, NJ, USA,
Peinture, dessin

L’histoire culturelle sur la manière d’exposer, l’histoire culturelle de la présentation et des notions excessives de beauté sur la femme dirige mon travail. En tant qu’artiste, je trouve que l’idée de ce que la culture populaire définit comme beauté féminine est biaisée et déformée.

Mes dessins s’identifient avec la thématique de la beauté à la fois physiologiquement et politiquement, faisant des connections embarrassantes dans la mesure où je dessine en tant que femme grandissant dans une société obsédée par la poursuite de la beauté donnant lieu à une imagerie qui dépeint la beauté de manière extrême. Les images en découlant présentent des corps décapités et malformés, avec des tresses, des coupes afros, des mèches et des nattes en désordre ; des mutations des multiples bouches, poitrines et fesses ; créant un sens de familiarité, de confusion, d’humour et de tension.

J’explore les connexions contemporaines, les stéréotypes culturels et les femmes historiques qui ont été assujetties aux Hottentots des temps modernes. Je retrouve cette déformation de la beauté dans les concours de beauté pour enfants pré-pubères, chez les strip-teaseuses, chez les icônes de Hollywood, chez les performeurs de Dance-hall des Antilles, dans la chirurgie esthétique extrême et chez moi-même.

Ces silhouettes sont emmêlées, pieds et poings liés et portant des accessoires associés à la féminité comme des soutien-gorge, des strings, des bijoux du maquillage et des escarpins. Certains des corps sont souillés avec des graffiti que l’on retrouve typiquement dans les cabines de toilettes. A la manière des tatouages, des cicatrices ou des hiéroglyphes, le graffiti couvre les formes faisant allusion à l’accouplement et au désir.

Les dessins font référence à la psychologie de la coexistence dans la forme humaine et animale ainsi que dans des formes à la fois grotesques et sexualisées. Mettre en confrontation la manière dont les femmes se considèrent et s’examinent les unes les autres avec la manière dont les femmes sont transformées en beauté féminine pour le désir masculin, fait partie de mon travail.

Diplômée en beaux-arts (BFA) de la SAIC, School of the Art Institute of Chicago, USA (1995) et en beaux-arts (MFA) de la Yale School of Art / Yale University, USA (2003).

Expositions individuelles de Shoshanna Weinberger

Sometimes All of Me is not Enough à Carol Jazzar Contemporary Art à Miami, USA (2012) et What Makes My Hottentot So Hot à la Solo(s) Project House de Newark, USA (2012).

Expositions collectives

Works for Collections à la HiQo Gallery de Kingston, Jamaïque (2013) ; Slippery Slope à la Woman Made Gallery de Chicago, USA (2013) ; Empire à FiveMyles à New York, USA (2013) ; Natural Histories à la National Gallery of Jamaica de Kingston, Jamaïque (2013) ; The Drawing Project, online exhibition du Frost Art Museum de Miami, USA (2013) ; Following the Line au Girls Club de Ft. Lauderdale, USA (2012) ; Acts of Alterity à la Nomad Gallery de Bruxelles, Belgique (2012) ; Why I Draw à la Front Gallery, ISE Cultural Foundation de NY, USA (2012) ; Spillage à Carol Jazzar Contemporary Art à Miami, USA (2011) ; Reality + Artifice au New Jersey State Museum de Trenton, USA (2010) ; Hysteria: Past Yet Present à la Paul Robeson Galleries de Rutgers, USA (2009) ou The New Authentics au Spertus Museum de Chicago, USA (2007).

Biennales

Shoshanna Weinberger participe à la 1e Biennale Internationale d’Art Contemporain de Martinique, la BIAC au Morne Rouge, Martinique (2013) et à la National Biennial Exhibition de la National Gallery of Jamaica de Kingston, Jamaïque (2012, 2008, 2006).

Collections

Les œuvres de l’artiste jamaïcaine sont incluses dans les collections suivantes : le Newark Museum de Newark, NJ, USA ; la Margulies Collection de Miami, USA ; la Sagamore Collection de Miami, USA ; la Girls Club Collection de Ft. Lauderdale, USA.

Prix

Shoshanna Weinberger reçoit le Premier Prix de la 34th Bradley International Print and Drawing Exhibition, à Peoria, USA, en 2013.

Elle est également récompensée par le Carol Schlosberg Memorial Prize de la Yale University de New Haven, USA, en 2003 et le Gamblin Art Award – toujours de la Yale University – en 2002.

Interview Exclusive de Shoshanna Weinberger

Shoshanna Weinberger expose dans le Pavillon International de la BIAC Martinique, Biennale Internationale d’Art Contemporain, dont la première édition se tient du 22 novembre 2013 au 15 janvier 2014 et dont le thème est « De la Résonance du Cri Littéraire dans les Arts Visuels ». A ce titre, Uprising effectue en reportage à la Martinique du 19 au 26 novembre et conduit une série d’interviews de l’équipe organisatrice, des commissaires invités, des artistes en résidence et des artistes exposant dans les Pavillons International et de la Martinique. En novembre 2013, Shoshanna a répondu aux questions d’Uprising Art sur sa pièce A Collection of Strangefruit, mais aussi sur son étude du corps féminin et de la représentation du corps. Lire plus

Œuvres de l’artiste

Shoshanna Weinberger | Dirty Bottom Honey Boo

En savoir plus… 

Shoshanna Weinberger | Back Lit Smoker

En savoir plus… 

Shoshanna Weinberger | A Collection of Strange Fruit

En savoir plus…