cheap uggs

Radcliffe Roye | Jamaïque

Né en 1969 à Montego Bay en Jamaïque,
Vit et travaille à Brooklyn, New York, États-Unis.
Photographie.
http://www.royephotography.com/

Diplômé du Goucher College (1998), il a reçu une bourse de l’institut Katrina Media pour documenter les impacts du cyclone Katrina (2008-2010) ainsi qu’une bourse de la NYFA (New York Foundation for the Arts) en 2010.

Radcliffe Roye a présenté sa première exposition individuelle J’Ouvert ; At the Devil’s Playground à la City Gallery at Chastain à Atlanta dans le cadre du NBAF – National Black Arts Festival (2012).
Quant à ses participations à des expositions collectives elles concernent : Outward Reach au Art Museum of the Americas de Washington (2012) ; H(A)UNTED: A Visual Art Response to the Murder of Trayvon Martin and the Criminalization of Black Men au MOCADA (2012) ; Dandy Lion : Articulating a Re(de)fined Black Masculine Identity au Reginald F. Lewis Museum (2012) et à Aljira (2011) ; Kamoinge – Revealing the Face of Katrina à la Gordon Parks Gallery du College of New Rochelle dans le Bronx, New York (2012) ; Forever Forged, Forever Becoming à la Bargehouse de Londres (2011) dans le cadre de Choices – édition 2011 de l’AAACD (African & African-Caribbean Design Diaspora) Festival ; Silverstein Photography Annual à la Bruce Silverstein Gallery de New York (2010) et Moving Walls 14 – exposition photographique de l’Open Society Institute à leur siège à Washington (2010).

Les photographies de Radcliffe Roye et son travail ont récemment été inclus dans l’ouvrage Pictures from Paradise – A Survey of Contemporary Caribbean Photography aux Éditions Robert and Christopher Publishers, en avril 2012 – un livre inédit compilant les travaux de 18 photographes caribéens.

Interview Exclusive avec Radcliffe Roye

Radcliffe Roye a répondu à questions d’Uprising. « Je définirais mon travail comme une documentation de la diaspora africaine. C’est ma façon de mettre en valeur la vie, la passion et la culture du peuple jamaïcain. Je suis inspiré par la force de la classe populaire. Je suis ému par ces gens qui se battent pour se faire entendre et le font à travers les canaux de l’art […] Je photographie la Jamaïque du point de vue de ceux qui sont supposés se taire, de ceux que l’on n’écoute pas ».

Lire plus : http://blog.uprising-art.com/interview-radcliffe-roye/