cheap uggs

Peter Doig | Trinidad & Tobago

Né en 1959 à Edinburgh, Angleterre,
Vit et travaille à Port of Spain, Trinidad & Tobago,
Peinture

Diplômé de la Wimbledon School of Art, Angleterre (1980), en beaux-arts – licence (BA) de Central St Martin’s School of Art de Londres, Angleterre (1983) et titulaire d’un master en beaux-arts (MA) de la Chelsea School of Art, USA (1990).

En 1991, il reçoit le Whitechapel Artist Award puis en 1994, il est récompensé par le Prix Elliette von Karajan. La même année il est nominé pour le Turner Prize mais ne le gagne pas.

En 2008, son travail est récompensé par le Wolfgang Hahn Prize of the Society of Modern Art du Museum Ludwig de Cologne, Allemagne.

Les dernières expositions individuelles de Peter Doig incluent Imaginary Places au Metropolitan Arts Centre de Belfast, Irlande (2012) ; New Paintings (2012), New Paintings, avec la Gavin Brown’s Enterprise de New York (2009), Works on Paper (2003) à la Michael Werner Gallery de New York, USA ; Peter Doig à la Tate Britain de Londres, Angleterre, au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, France et à la Schirn Kunsthalle de Frankfort, Allemagne (2008) ; Studiofilmclub 2003-2006 au Ballroom Marfa de Texas, USA (2006) ; Go West Young Man au Museum der bildenden Künste de Leipzig, Allemagne (2006) ; Works on Paper au Dallas Museum of Art, USA (2005) ; Metropolitain à la Pinakothek Der Moderne de Munich, Allemagne (2004) ; Charley’s Space au Bonnenfanten Museum de Maastricht, Hollande (2003) ; 100 Years Ago (2002), Buffalo Station (1998) ou Freestyle (1996) à la Victoria Miro Gallery de Londres, Angleterre ; Echo Lake au MATRIX Berkeley Art Museum, au Museum of Contemporary Art de Miami et au Saint Louis Art Museum, USA (2000) ou Blizzard seventy-seven à la Whitechapel Gallery, à la Kunsthalle Nürnberg et à la Kunsthalle Kiel (1998).

Quant à ses participations à des expositions collectives, elles comprennent : A ciel ouvert – le Nouveau Pleinairisme au Musée National des Beaux-Arts de Québec, Canada (2012) ; Exquisite Corpses: Drawing and Disfiguration au MoMA de New York, USA (2012) ; In the Company of Alice à la Victoria Miro Gallery de Londres, Angleterre (2010) ; A Guest of Honour. From Francis Bacon to Peter Doig au Museum der Moderne de Salzburg, Autriche (2008) ; The Painting of Modern Life à la Hayward Gallery de Londres, Angleterre (2007) ; The Secret Public: The Last Days of the British Underground 1978-1988 à l’Institute of Contemporary Arts de Londres, Angleterre (2007) ; Eye on Europe au MoMA de New York, USA (2006) ; How To Improve The World: 60 Years of British Art à la Hayward Gallery de Londres, Angleterre (2006) ; Surprise Surprise à l’ICA de Londres, Angleterre (2006) ; Once Upon a Time in the West – Part One à Contemporary Fine Arts à Berlin, Allemagne (2006) ; Imagination Becomes Reality, Part III: Talking Pictures à Sammlung Goetz, Allemagne (2006) ; The Triumph of Painting – Part 1 à la Saatchi Gallery de Londres, Angleterre (2005) ; The Bing Bang au Centre Pompidou à Paris, France (2005) ; Cavepainting au Santa Monica Museum of Art, USA (2002) ; Cher peintre – Peintures figuratives depuis l’ultime Picabia au Centre Pompidou à Paris, France (2002) ou From a Distance: Approaching Landscape à l’ICA de Boston, USA (2000).

Peter Doig participle à la Whitney Biennial (2006), à la Tate Triennial (2006 et 2003) ; ou à la 50e Biennale de Venise, Italie (2003).

Les œuvres de Peter Doig se retrouvent dans plusieurs collections :

Arts Institute of Chicago, Dallas Museum of Art, MoMA, MOCA de Los Angeles, Carnegie Museum of Art à Pittsburgh aux USA ; Arts Council Collection, British Council, Collection, British Museum, Saatchi Collection, Tate Gallery, Angleterre ; Centre Pompidou à Paris, France ; Deutsche Bank à Frankfort, Goetz Collection et Pinakothek der Moderne à Munich, Allemagne…