cheap uggs

Michèle Dalmace | France

Michèle Dalmace
Enseignante, historienne de l’art
France
Nous contacter

Michèle Dalmace détient un CAPES et l’aggrégation de philologie espagnole ainsi qu’un doctorat en histoire de l’art de La Sorbonne (Paris IV, France).

Elle est professeure d’histoire de l’art contemporain à l’université Michel de Montaigne de Bordeaux, France. Elle y dispense notamment des cours d’histoire de l’art contemporain en Espagne et en Amérique Latine, ainsi que dans les Caraïbes.

Au sein de l’université Michel de Montaigne, Michèle Dalmace exerce le poste de directrice du CARHISP – Centro de investigación sobre el Caribe Hispánico. Elle a également co-dirigé le groupe de recherche Caribe Plural (Caraïbe Plurielle) à l’Université de Bordeaux.

Dans le cadre de CARHISP, Michèle Dalmace est intervenue sur plusieurs thématiques comme l’œuvre du cubain Abel Barroso, du porto ricain Pepón Osorio, ainsi que sur les installations des artistes caribéens et leurs stratégies artistiques.

Michèle Dalmace a été commissaire d’exposition pour les manifestations suivantes : Art de la Caraïbe Insulaire au Musée d’Aquitaine de Bordeaux, France (2008) ; Morceaux choisis des artistes cubains Los Carpinteros à l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux, France (2006) ; Equipo Crónica à l’IVAM de Valencia, Espagne (2007) et au Museo Nacional de Reina Sofía de Madrid, Espagne ; Arnaldo Roche Rabell : Fraternos au Museo de Arte de Ponce de Porto Rico (2003) ; Equipo Crónica : Obra Gráfica y Múltiples au Museo de Bellas Artes de Bilbao, Espagne (1988).


Dernièrement, elle a participé au jury de la 7e BAVIC – Bienal de Artes Visuales del Istmo Centroamericano, au Nicaragua (2010) ; au jury de la 1e Triennale de la Caraïbe à Saint Domingue, République Dominicaine (2010) ou au 22e Concurso León Jiménes de République Dominicaine (2008).

Dans le cadre de CARHISP, Michèle Dalmace a effectué les interventions suivantes :
Frontières ou régulations ; quand les murs tombent, 2010 – dans le cadre de l’exposition d’Abel Barroso au Centre Saint Rémi.
Frontières virtuelles dans l’art de la Caraïbe, 2009.
Pepón Osorio et l’installation, 2007.
Résistance politique et artistique dans la Caraïbe : Un nouveau processus de résistance en art : l’installation dans la Caraïbe, avec Marianne de Tolentino, 2006.
Installation et résistance chez les artistes dominicains et cubains, 2006.


Récemment elle est aussi intervenue dans le séminaire Encuentro de Lugares, du 9 au 12 février 2011, à Cartagena de Indias en Colombie, sur le thème de la communication sur l’art et la pensée en Caraïbes.

Outre la publication d’articles et de catalogues, Michèle Dalmace est l’auteure (ou coordinatrice) de plusieurs ouvrages comme Victor Vazquez : 1989-2007, Seraphin Gallery, 2008 ; La Caraïbe : Culture et Paradigmes, L’Harmattan, 2009 ; ou La mer caraïbe, espace de migrations, de pertes et de résistances, L’Harmattan, 2010.