cheap uggs

Marianne de Tolentino | République Dominicaine

Marianne de Tolentino
Historienne et critique d’art,
France, spécialisée sur la République Dominicaine
Nous contacter

Diplômée en droit, notamment droit privé, et en langues modernes (français, anglais, russe), respectivement de la Faculté de Droit et de la Faculté de Lettres & Sciences Humaines de l’Université de Paris. Elle a dédiée sa carrière à la promotion des arts plastiques dominicains, à l’éducation et à la culture.

En 1989, la section argentine de l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) lui remet le prix du Critique Latinoaméricain. Elle est la co-fondatrice de l’ADCA – Asociación Dominicana de Criticos de Arte et est membre de l’AICA. Sa carrière a fréquemment été récompensée, et elle est notammenet Chevalier de la Légion d’Honneur française.

Entre autres, elle a été professeure à l’Universidad Autónoma de Santo Domingo, dont elle est toujours présidente de la chaire de littérature française et civilisation; et a donné de nombreux séminaires et conférences dans les Caraïbes et en Europe. Marianne de Tolentino a également dirigé le Centre Culturel Cariforo, crée par l’UE ; représenté la République Dominicaine dans des réunions régionales et internationales (Biennale de La Havane ou de São Paulo, UNESCO, OAS, Carib’Art…).

Après avoir travaillé de longues années comme chargée des relations internationales et des affaires culturelles dans des institutions dominicaines (dont le Museo de Arte Moderno ou encore le Ministère des Affaires Extérieures Dominicain), Marianne de Tolentino prend la tête de la Galería Nacional de Bellas Artes de Saint Domingue, République Dominicaine – dont elle est, aujourd’hui encore, la directrice. Dans ce cadre, elle officie souvent comme commissaire d’exposition.

Marianne de Tolentino a coordonné par deux fois la participation d’artistes caribéens à la Biennale de São Paulo et a organisé à Cagnes-sur-Mer un festival de peinture caribéenne en 1998. Elle a coordonné la section d’arts visuels du Festival ACP de Saint Domingue. Elle est consultante pour la Banque Centrale de République Dominicaine pour les arts visuels, et a déjà été jury de nombreuses compétitions artistiques. C’est aussi la curatrice des expositions Insisde à Kassel et Caribe insular: Exclusión, Fragmentación, Paraiso au MEIAC de Badajoz, Espagne, 1998.

En 2010, elle a fait partie de l’équipe curatoriale de la 1e Triennale de la Caraïbe à Saint Domingue, République Dominicaine.

Marianne de Tolentino est l’auteure de plusieurs ouvrages comme Jorge Severino: veinte años de pintura (1986) ; Elsa Núñez: de los mundos interiores a los paisajes sin límites (1988) ; Cándido Bidó: pintor de su tierra (1990).

Elle a dirigé les suppléments culturels des journaux dominicains Listin Diario (Auditorium et Artes y Letras – pendant 30 ans) et de Hoy (Creación). Elle a fondé le supplément culturel « Ventana » de Listin Diario. Durant toutes ses années, elle a produit critiques littéraires, théâtrales et d’expositions.

Marianne de Tolentino a aussi collaboré avec des revues internationales comme Art Nexus ou Arte al Día.

Interview Exclusive de Marianne de Tolentino

Marianne de Tolentino est membre du Conseil Scientifique de la BIAC Martinique, Biennale Internationale d’Art Contemporain, dont la première édition se tient du 22 novembre 2013 au 15 janvier 2014 et dont le thème est « De la Résonance du Cri Littéraire dans les Arts Visuels ». A ce titre, Uprising effectue en reportage à la Martinique du 19 au 26 novembre et conduit une série d’interviews de l’équipe organisatrice, des commissaires invités, des artistes en résidence et des artistes exposant dans les Pavillons International et de la Martinique. En octobre 2013, Marianne a répondu aux questions d’Uprising Art concernant ses conseils sur la tenue de cette biennale. Lire plus