cheap uggs

Léa de Saint Julien | Guadeloupe

Photographie, documentaires

Licenciée en anthropologie et en psychologie sociale et diplômée de l’ESRA, École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (1989), Léa de Saint Julien poursuit sa formation en arts visuels au California College of Arts and Crafts d’Oakland, USA.

Léa de Saint Julien est surtout connue pour ses créations audiovisuelles, comme Erzulie le Magnifique (1992), Divine Haïti (Meilleure mise en scène, Montréal, 1994) ou encore Les Âmes sont venues (Haïti-Bénin-Brésil) primé au Festival Vues d’Afrique à Montréal en 1999.

Quant à la photographie, elle est lauréate du Prix Noir/Blanc Ilford (2001).

Elle effectue une résidence à la Ramée, Guadeloupe (2002) et à Salvador de Bahia, Brésil, grâce au programme de la Villa Médicis Hors les Murs (1999).

Ses dernières expositions incluent :

La Forêt des Mânes, installation, présentée au Sénat, Paris (2006), au couvent des Récollets à Paris (2008) et à Paysalia à Lyon (2009), France ; des présentations à l’Atrium, Scène Nationale de Martinique (2005) ; à la Galerie JM Arts de Paris, France (2004) ; au Festival Métis Arts au CCAM de Martinique (2003) ; au Musée départemental Fort Fleur d’épée, Guadeloupe (2003) ou encore à la Filature, Scène Nationale de Mulhouse, France (2001).

La Forêt des Mânes est choisie par le Président de la République pour la première commémoration nationale de l abolition de l esclavage, lorsqu’elle est exposée au Sénat.