cheap uggs

Jean-Marc Hunt | Guadeloupe

Né en 1975 à Strasbourg, France,
Vit et travaille à Baie-Mahault, Guadeloupe.
Graff, peinture, sculpture

J’inscris ma création dans une forme de néo-expressionisme urbain. Je m’intéresse en particulier aux phénomènes de sociétés et porte une réflexion sur les notions et caractéristiques du tout-monde à travers les migrations culturelles et leurs influences.

Ma pratique de la peinture est emprunt au street art, distinguant à la fois un geste graphique et pictural. Chaque série nécessite de se renouveler dans un jeu de couleur, d’équilibre et d’aléatoire.

Je privilégie avant tout l’expérimentation, ce qui m’a amené notamment à sculpture installation, le plus souvent rythmée par une répétition d’éléments où l’assemblage et la disposition me permettent de proposer des figures alternatives.

Il commence sa carrière comme rappeur et graffeur dans les années 1990 en Alsace.
A partir de 2000, il débute ses activités d’artiste plasticien.

Il réalise de nombreuses résidences artistiques : Port-au-Prince, Haïti en 2011 ; la Maison des Arts Plastiques de Rhône Alpes à Lyon, France en 2008 ; à Limoges dans le cadre du festival Les Francophonies en 2007 ou encore à la Maison d’Art Contemporain de Pérouges, France en 2005.

Jean-Marc Hunt est aussi commissaire d’exposition et scénographe. En 2009 et 2010, notamment, il assure la direction artistique de la manifestation Art Bemao de Baie-Mahault, Guadeloupe – présentant 18 artistes contemporains guadeloupéens, la 1e année, et internationaux, la 2e année.

Ses dernières expositions individuelles incluent une présentation de Sunshine à la Médiathèque Paul Mado de Baie-Mahault, Guadeloupe (2012) ; Œuvres Récentes (avec Kelly Sinnapah Mary) à l’Atelier Hunt de Baie-Mahault, Guadeloupe (2011) ; Negropolitan Museum au Musée Lherminier de Pointe-à-Pitre, Guadeloupe (2009) ; Diadème au Centre Culturel Retraite de Baie-Mahault, Guadeloupe (2008) ; Négroscopie Urbaine à la Galerie La Vitrine de Limoges, France et à la Galerie Clotilde de St-Maarten (2007) et Instinct Caraïbes à Baie-Mahault et au Centre des Arts de Pointe à Pitre, Guadeloupe (2006).

Quant à ses participations à des expositions collectives, elles concernent : Mythiq’ 27 à l’Abbaye de Ronceray d’Angers, France (2012) ; Prêt-à-décrocher à l’Atelier Hunt de Baie-Mahault, Guadeloupe (2012) ; Carte Blanche II au Musée Départemental Victor Schoelcher de Pointe-à-Pitre, Guadeloupe (2012) ; La Belle Créole à la galerie T&T Art Contemporain de Jarry, Guadeloupe (2011-2012) ; Jeunes talents de Guadeloupe à la Fondation Clément en Martinique (2011) ; L’Anthologie de la peinture en Guadeloupe, des origines à nos jours au Centre Culturel Rémy Nainsouta de Pointe-à-Pitre, Guadeloupe (2010) ; Workshop « Hunt/Alet » à l’Atelier Hunt de Baie-Mahault, Guadeloupe (2010) et Le Souffle à la MAPRA de Lyon et à la MAC de Pérouges, France (2005).

Jean-Marc Hunt participe au 6e Forum transculturel d’art contemporain de Port-au-Prince, Pétion-ville et Croix-du-Bouquets à Haïti, organisé par la fondation AfricAméricA (2011), et à plusieurs éditions de la PooL Art Fair à New York et en Guadeloupe.

En 2008, il est invité par La Mangrove, Festival des Arts de la Caraïbe, du Pacifique et de l’Océan Indien à exposer à la Fondation Ecureuil de Marseille, France. Il réalise plusieurs créations in-situ comme Contorsion à la friche de Darboussier à Pointe-à-Pitre, Guadeloupe (2007). Il continue à travailler sur Fromager X à la friche de Grosse-Montagne de Lamentin, Guadeloupe (depuis 2008).

Les œuvres de Jean-Marc Hunt sont comprises dans les collections  des institutions suivantes :

Conseil régional de Guadeloupe, Conseil général de Guadeloupe, Ville de Baie-Mahault (Guadeloupe), Ville de Petit-Bourg (Guadeloupe), Art Public (Guadeloupe), Centre de Arts de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Première France TV (Guadeloupe), Société Immobilière de Guadeloupe IEDOM,  Fondation Clément (Martinique), Galerie Spontanart à Berne (Suisse), Gallery GR N’Namdi à New York (USA).

Interview Exclusive avec Jean-Marc Hunt

Jean-Marc Hunt a répondu aux questions d’Uprising Art : « J’ai toujours eu besoin d’analyser les choses par la déconstruction, tout jeune déjà, je concevais des « prototypes » à partir de jouets cassés, plus tard, je me suis intéressé à la mécanique, la soudure et l’électronique. Aujourd’hui, je travaille dans un environnement où j’ai quasiment tout construit. Je suis animé par le défi et la prise de risque, c’est pourquoi l’expérimentation est centrale dans mon travail ».

Lire plus : http://blog.uprising-art.com/interview-exclusive-jean-marc-hunt/

Les oeuvres de l’artiste

Jean-Marc Hunt | Low Cost

En savoir plus… 

Jean-Marc Hunt | Vanités Offset

En savoir plus… 

Jean-Marc Hunt | Erectum & Ultra

En savoir plus… 

Jean-Marc Hunt | Irréel & Pow

En savoir plus…