cheap uggs

Carlos Martiel Delgado Sainz | Cuba

Né en 1989 à La Havane, Cuba,
Vit et travaille à Buenos Aires, Argentine.
Performance
Hombre, negro, cubano, performer… Martiel entre la espada y la pared, par Arlén Llanio – en espagnol
Marmol negro, par Julio César Llópiz – en espagnol
Incontinente, par Frency – en espagnol

Dans mon travail, je cherche à approfondir ma recherche d’un corps possible qui se dévoile et se fissure constamment via sa relation quotidienne avec son environnement et l’imaginaire social. Un corps qui se présente comme un espace de transit, de lutte, de vide, de réticence et de résistance, qui reste exposé et vulnérable à sa propre corporalité. J’aime générer une conduite anomale, endogène, en me nourrissant d’expériences personnelles qui en général se terminent en introspections et extériorisations de tout ce qui module mes projections. De la même manière, je suis intéressé par la transgression et la soumission à des expériences excentriques, anormales, qui (dé)positionnent le corps comme institution, comme île, comme maison. Construisant ainsi mon autonomie corporelle par ces dispersions de pouvoir.

Diplômé de l’Academia Nacional de Artes Plásticas San Alejandro de La Havane, Cuba (2009).

En 2008-2009, il suit l’atelier et la chaire Arte de Conducta dirigée par l’artiste Tania Burguera.

Juste après avoir reçu son diplôme de San Alejandro, il effectue une résidence à Paris, France, au Bétonsalon pour le projet Parties Prenantes (2009).

En 2012, il reçoit un prix dans la catégorie de Vidéo-Performance du 2e Festival de Vidéo-Création Close Up Vallarta 2012 à Jalisco, Mexique.

Ses dernières expositions individuelles incluent : Mares (avec Gustavo Solar) au Project room d’Arte-Actual à Quito, Equateur (2012) ; Simulacro au Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam de La Havane, Cuba (2012) ; Desilucional à la Salle Zéro de l’Alliance Français de Cuba à La Havane (2011) ; Sentiment Perdu à la Factoría Habana de La Havane, Cuba (2011) ; Prodigal Son à la House Witch de Liverpool, Angleterre (2010) ; Comunism/ Fascism au Visitor Center de Liverpool, Angleterre (2010) ; Proyecto Inventario à la Fundación Ludwig de Cuba à La Havane (2010) ; Espíritus acuartelados au Centro de Desarrollo de las Artes Visuales de La Havane, Cuba (2010) et Adán Negro y algo más à l’Academia Nacional de Bellas Artes San Alejandro de La Havane, Cuba (2009).

Quant à ses participations à des expositions collectives elles concernent : Think twice, New Latin American Jewelry à l’Estonian Museum of Art and Design de Tallin, Estonie (et en itinérance aux USA 2010-2012) ; N.N. Muestra Internacional de Performance à l’Espacio Quina de Belo Horizonte, Brésil ; Cuerpo a Cuerpo II à La Multinacional Espacio de Dialogo à Quito, Equateur ; Una historia Vintage àl’Alcalå 273 de Madrid, Espagne ; l’exposition itinérante Nuevas Realidades Video-Politicas (Colombie, Argentine, Espagne, Equateur) ; Arte no es facil: Temporal Lapses and Artistic Translation au Links Hall de Chicago, USA (2012) ; Quinquenio à la Salle Zéro de l’Alliance Français de Cuba à La Havane ; Ruido rosa au Centro Provincial de Artes Plásticas y Diseño de La Havane, Cuba ; Friendly takeover à l’Artlab21 zu Gast bei E105 studio de Bonn, Allemagne ; Spray au Das Hochhaus Kokerei Hansa Museum de Dortmund, Allemagne (2011) ; La Atmósfera: sección poética au Festival de Arte + au Centro de Arte Contemporáneo Wilfredo Lam de La Havane, Cuba ; El extremo de la bala, una década de arte cubano au Pabellón Cuba de La Havane, Cuba ; Sujeto omitido à la Cátedra Humboldt de La Havane, Cuba ; Noche Americana au Centro de Desarrollo de las Artes Visuales de La Havane, Cuba (2010) ; Fuerte es el Morro WHO I AM à l’Espacio Aglutinador et Solo para cortos au Festival Transfusión Cultural Cubana de Barcelone, Espagne (2009).

Carlos Martiel participe à plusieurs biennales : au World Festival of Black Arts and Cultures à la Biscuiterie de Medina de Dakar, Sénégal avec Images, Imageres, Imaginaires ; à la 6e Biennale de Liverpool dans la section Touched (avec son expo solo : Prodigal Son) et enfin la 31e Biennale de Pontevedra, Espagne, Utropicos (2010) .

En 2012 et en 2009, il réalise des performances dans la 11e et 10e, respectivement, biennales de La Havane, Cuba.

Les oeuvres de l’artiste

Carlos Martiel | Sujeto

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Sujeto

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Yerto

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Yerto

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Lazos de Sangre

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Lazos de Sangre

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Comunism / Facism

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Comunism / Facism

En savoir plus… 

Carlos Martiel | Comunism / Facism

En savoir plus…