cheap uggs

André Eugène | Haïti

Né en 1959, à Port-au-Prince, Haïti,
Vit et travaille à Port-au-Prince, Haïti.
Sculpture
In Extremis: Death and Life in 21st-Century Haitian Art in Junk Yard Extra
Kafou: Haiti, Art & Vodou in Frieze
Haitian Art & National Tragedy in The White Review

André Eugène est un membre d’Atis Rezistans (Artistes Résistants) et évoque l’histoire et la mémoire culturelle collective à travers une vision qui est à fois hallucinante et prophétique.

Ses assemblages transforment les détritus des économies mondiales défaillantes en des images urbaines distinctement apocalyptiques, dont la référence au Vodou évoque une vision de science-fiction cyberpunk. Son utilisation d’éléments préfabriqués et recyclés est seulement partiellement issue d’une nécessité économique ; pour lui, elle porte aussi un commentaire social inhérent sur la position d’Haïti dans l’économie mondiale. Ses politiques parlent par son choix des matériaux, interrogent les marchandises mondialement importées tout en les rendant littéralement bâtardes, les désintégrant et les rouillant dans des fétiches africains de science-fiction pervertis. Les Atis Rezistans regardent le passé, le présent et le futur, leurs sculptures faisant référence à leur héritage culturel, à leurs conditions sociales présentes et à une vision austère comme celle de Mad Max d’un futur économique de libre échange se dirigeant vers l’enfer dans une charrette.

Il est l’un des membres fondateurs du collectif Atis Rezistans de la Grand-Rue de Port-au-Prince, aux côtés de Jean Hérard Céleur et de Guyodo.

En 2005, il effectue, avec Barbara Prézeau-Stephenson, une résidence à l’Ecole des Beaux-arts de La Réunion.

En 2010, il passe un mois en Angleterre pour donner des conférences sur son pays et son travail.

Avec Atis Rezistans et Mario Benjamin, il réalise la Freedom Sculpture en commémoration du 200e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, en 2006.

En 2011, André Eugène, Jean Hérard Celeur et Racine Polycarpe sont invités à créer une sculpture in situ au XISM / Etnografiska Museet de Stockholm, Suède dans le cadre l’exposition Vodou : An Art of Life. Cette exposition itinérante avait d’abord été présentée au Musée d’Ethnographie de Genève où les artistes avaient également réalisé une sculpture in situ.

La Brown University de Providence, Etats-Unis, organise un mois dédié à Haïti en 2011 : Reframing Haiti : Art, History & Performativity. Les sculpteurs d’Atis Rezistans y animent un atelier et exposent leur travail.

En juin 2012, on commande à Atis Rezistan une sculpture pour ArtReach, Cultural Olympiad, Angleterre.

Expositions collectives d’André Eugène

The Divine Horsemen: The Vodou Sculptors of Grand Rue à la Riflemaker Gallery de Londres, Angleterre (2013) ; Kafou: Haiti, History & Vodou à Nottingham Contemporary, Angleterre (2012) ; In Extremis: Death & Life in 21st Century Haitian Art au Fowler Museum, UCLA de Los Angeles, USA (2012) ; Folk Badji with Jeremey Deller’s Folk Archive à New Art Exchange à Nottingham, Angleterre (2012) ; Nouvo Rezistans à l’Institut Français de Port-au-Prince, Haïti (2011) ; Focus on the the Global Caribbean Landscape à la Fondation Clément en Martinique (2012), au Little Haïti Cultural Center à Miami (2011), au Museum of Contemporary Art à Porto Rico (2010) et à Sète au MIAM – Musée International des Arts Modestes (2009) ; Haiti : Kingdom of this World à la 54e Biennale de Venise, à Paris, à Miamin en Guadeloupe et à Haïti (2011-2013) ; Imaginaires Croisés aux Ateliers Jérôme de Pétion-Ville, Haïti (2011) ; 24 Month Meditation à la Sala del Camino, SS. Cosma e Damiano à Venise, Italie (2010) ; The Sculptors of Grand Rue, Port-au-Prince, Haïti à la Galeria Maria Gloria de Milan, Italie (2010) ; Kreyol Factory à la Grand Halle de la Villette, Paris, France (2009) ; Voo-Doo, Hoochie-Coochie and the Creative Spirit à la galerie Riflemaker de Londres, Angleterre (2009) ; The Sculptors of Grand-Rue à la galerie The Foundry de Londres (2007) ; Vodou Rezistans à la galerie The Foundry de Londres (2007) ; Vodou Riche : Contemporary Haitian Art à la Glass Curtain Gallery du Columbia College de Chicago (2007) ; une collaboration avec l’artiste Maksaens Denis dans le cadre du festival Influences Caraïbes à l’espace La Dynamo de Pantin, France (2007) ; il participe à la fête de la sculpture de l’Institut Français de Port-au-Prince, Haïti (2005-2007) et au 2e, 3e et 4e Forum Transculturel d’Art Contemporain au Musée du Panthéon National Haïtien de Port-au-Prince, Haïti (2000, 2003, 2006) ; Lespri Endepandan : Discovering Haitian Sculpture au Frost Art Museum de Miami en Floride (2004) ; Kafou à l’Institut Français de Port-au-Prince, Haïti (2004) ; Sculpture Urbaine IV à la Central Bank of Barbados dans le cadre du congrès annuel de l’AICA (2003) et Baka, Monstres et Chimères au Centre Culturel AfricAmérica de Port-au-Prince, Haïti (2001).

Biennales

André Eugène a également participé également participé à la 54e Biennale de Venise, en 2011, avec Haiti Kingdom of this world, dans le premier pavillon haïtien, et aux Ghetto Biennales de Port-au-Prince en 2009 et 2011.

Son travail a été présenté par la galerie Bourbon-Lally à l’Outsider Fair de New York et au Black National Art Festival de New York en 2006.

Oeuvres de l’artiste

André Eugène | Military Glory

En savoir plus… 

André Eugène | Damballah

En savoir plus… 

André Eugène | Ezili Danto

En savoir plus…