cheap uggs

Sandra Ramos | Cuba

Né en 1969 à La Havane, Cuba
Vit et travaille à La Havane, Cuba,
Peinture, installation, vidéo, mixed media

A travers mon travail, j’essaye d’exprimer ma relation avec le contexte contemporain mondial politique et social. Mon travail est une réflexion sur la réalité spécifique de mon pays fonctionnant comme une récupération quotidienne d’une mémoire individuelle et sociale liée au fait de surmonter des incertitudes économiques et sociales au jour le jour. Mon travail reflète les sentiments utopiques perdus et la frustration de l’idéal socialiste d’émancipation dans la société cubaine actuelle.

J’utilise une grande variété de supports, selon le degré de signification de chaque œuvre. Je fais des gravures et des peintures utilisant mon autoportrait similaire à un personnage d’Alice au Pays des Merveilles qui a la fonction de commenter l’histoire récente de mon pays à travers des histoires populaires soulignées par des textes.

Pendant les années 1990 j’ai développé une série de valises peintes. Elles étaient une compilation des expériences, rêves, tromperies et illusions du peuple cubain qui émigrait. Ces sculptures et installations portent sur la représentation imaginaire d’un monde aquatique. Pour elles, j’utilise des matériaux comme du verre, des miroirs, des aquariums, de l’eau, des poissons vivants, des escargots, et du sable, pour créer une sorte de Monde Aquatique artificiel défini par l’impossibilité de changer la destinée humaine.

Dans mes installations récentes, j’essaye d’articuler un dialogue visuel qui exprime le caractère arbitraire des pensées, des images, des perceptions, des contrastes et des incertitudes que nous trouvons dans notre vie quotidienne dans le monde contemporain.

Le développement actuel des moyens de communication confère à la vie de l’homme contemporain une dynamique qui transcende la perception du temps et de l’espace que nous avions avant. Ces chaînes de communication sont aussi affectées par un ordre aliénant où l’entropie nous montre qu’une limite théorique existe pour la compression et l’assimilation de données.

Pour exprimer ces idées dans une œuvre visuelle, j’utilise ma mémoire sociale et personnelle documentée par des vidéos et des photographies, en profitant de la déformation kaléidoscopique des images et de leur vitesse instantanée de perception (Entropidoscopios. Video Installation. 2009), en exaltant l’opposition parmi les matériaux, les images et les concepts comme ceux de richesse et de pauvreté, de développement, sous-développement, abondance, pénurie (The dream of the reason. Video Installation. 2009) et en jouant avec les perceptions d’espace-temps, de proche et de lointain, d’ici et là-bas, du passé et du présent (Parallel Roads. Installation. 2009).

Mon travail établit un dialogue entre le privé et le public, le personnel et le collectif. Le spectateur qui envahit l’espace intime de mon esprit participe à beaucoup de ces expériences et mémoires correspondant à cet environnement partagé.

Diplômée de l’Academia San Alejandro (1988) et de l’Instituto Superior de Artes (1993) de La Havane, Cuba.

Expositions individuelles de Sandra Ramos

Bridging the Past, Present and Future: Recent Works by Sandra Ramos au Fort Smith Regional Art Museum d’Arkansas, USA (2013) ; Sandra Ramos. Travel to The American Dream à l’Accola Griefen Gallery de New York, USA (2012) ; Puentes: entre lejanías y cercanías llevadas a cabo au Museo Nacional de Bellas Artes de La Havane, Cuba (2012) pendant la 11e Biennale ; Sandra Ramos’: 90 Miles: Living In The Vortex à la Dot Fiftyone Gallery de Miami, USA (2011) ; Exodus. Works by Sandra Ramos à Mayer Fine Art à Norfolk, USA (2010) ; 3D Sandra Ramos à la Salle Zero de l’Alianza Francesa de de La Havane, Cuba (2010) ; Las Ruinas de Utopía à la Galería Villa Manuela de La Havane, Cuba (2009) ; Sandra Ramos à la Fraser Gallery de Washington DC, USA (2007) ; Escape à la C5 Collection de Santiago de Compostela, Espagne (2005) ; From the Twilight to the Dawn à la Promo-arte Latin American Art Gallery de Tokyo, Japon (2005) ; Sandra Ramos. Criatura de Isla à La Barbera Centro de Arte Contemporáneo de La Villa Joiosa, Espagne (2005) ; Lecciones Oscuras à la Galería Habana de La Havane, Cuba (2004) ; Sea of sorrows à la Fraser Gallery de Washington, USA (2004) et Shipwrecks. Sandra Ramos Paintings and Installations au Fuchu Art Museum de Tokyo, Japon (2003).

Expositions collectives

Anguish & Enthusiasm: What Do You Do With Your Revolution Once You’ve Got It? au Greater Manchester Arts Centre, Cornerhouse à Manchester, Angleterre (2013) ; The Ⅻ Latin American & Caribbean Contemporary Art Exhibition “Today” à Promo-arte Latin American Art Gallery de Tokyo, Japon (2012) ; Revolution not televised au Bronx Museum of the Arts de New York, USA (2012) ; Restless: Recent Acquisitions from the MAM Collection au Miami Art Museum, USA (2012) ; Cuban Artists’ Books and Prints, 1985-2008 à la Cantor Art Gallery du College of Holy Cross Worcester du Massachusetts, USA (2012) ; Ajiaco: Stirrings of the Cuban Soul aux USA (2009-2012) ; Ya sé Leer à la Sandra Montenegro Gallery de Miami, USA (2012) et au Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam de La Havane, Cuba (2011) ; Crisis: América Latina: arte y confrontación. 1910-2010 au Museo Del Palacio de Bellas Artes de México DF, Mexique (2011) ; Cuban Visions au Metropolitan Pavilion de New York, USA (2011) ; Polaridad Complementaria: Recent Works from Cuba, USA (2010-2011) ; Diaspora, Identity, and Race: Cuba Today au Jordan Schnitzer Museum of Art d’Oregon, USA (2011) ; Horizontes Insulares au Museo de Arte Moderno de Santo Domingo, au Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam de La Havane, Cuba et à la Fondation Clément de Martinique (2011) ainsi qu’au Centro de Arte La Regenta de Las Palmas de Gran Canarias, Espagne (2010) ; Cuban Avant Garde au Xin Dong Cheng Space for Contemporary Art de Beijing, Chine (2010) ; Alicia Alonso dances here tonight à la Magnan Metz Gallery de New York, USA (2010) ; Don’t call me pretty: Women in Art à la Pan American Art Projects de Miami, USA (2010) ; Cuba Avant Garde, Arte Contemporáneo de la Colección Farber au Lowe Art Museum de Floride, USA (2010) ; Confluencias II: Inside. Arte Cubano Contemporáneo au National Hispanic Cultural Center d’Albuquerque. USA (2009) ; Cuba! Art and History from 1868 to Today au Montreal Museum of Fine Arts de Montréal, Canada (2008) ; Surrounded by Water. Expressions of Freedom and Isolation in Contemporary Cuban Art à la Boston University Art Gallery, USA (2008) ; Unbroken Ties au Museum of Latin American Art de Long Beach, USA (2006) ; Deseos Fluidos à Thyssen-Bornemisza Art Contemporary.TBA21 à Vienne, Autriche (2005) ou New Installations à la Mattress Factory de Pittsburg, USA (2004).

Biennales, foires

Sandra Ramos participe à plusieurs editions de la Biennale de La Havane : 11e (2012), 10e (2009), 9e (2006), 7e (2000). En 2013, elle est invitée à la 55e Biennale de Venise, Italie et en 2012 à Happy Island. Primer encuentro bienal de arte Contemporáneo del Caribe à Aruba.

Elle prend part à la Bienal Internacional de Grabado de Cáceres, Espagne (2007) ; à la 11th International Print Triennial en Finlande (2005) ; à la Trienal Poligrafica: Latin Americana de San Juan, Porto Rico (2004).
Son travail est présenté à Portugal Arte 10 (2010) ; ArtBasel Miami et ARCOmadrid (2004).

Les œuvres de Sandra Ramos se trouvent dans les collections suivantes :

Casa de Las Américas, Museo Nacional de Bellas Artes, Cuba ; Fuchu Art Museum, Japon ; Grafik Museum Stiftung Schreiner, Ludwig Forum für Internationale Kunst, Allemagne ; Museum of Art. Fort Lauderdale, The Arizona State University Art Museum, The Museum of Fine Arts. Boston, The Farber Cuban Avant-Garde Collection, MoMA, USA ; The University of Essex Collection of Latin American Art –UECLAA, Angleterre; Thyssen-Bornemisza Art Contemporary.TBA21, Autriche.

Interview Exclusive avec Sandra Ramos

Sandra Ramos a répondu aux questions d’Uprising Art à l’occasion de la 55e Biennale de Venise où nous effectuons un reportage sur la présence d’artistes contemporains caribéens. Elle présente sa pièce Italia – Los Balcanes et son projet plus ample sur l’étude de ponts, comme points de connexion entre des espaces distanciés, conflictuels, et pourtant unis par des croisements, des entrelacs.

Lire plus

Œuvres de l’artiste

Sandra Ramos | Habana Mirage (Ballena)

En savoir plus… 

Sandra Ramos | Serie “Travel to the american dream… ( future)”

En savoir plus… 

Sandra Ramos | The Closest Point

En savoir plus…